01_ADAGP_THUMB_16_9

En 2022, l’image est omniprésente dans nos sociétés. Pourtant, les photographes français n’ont jamais été aussi peu valorisés. Une situation critique pour la création photographique française, avec un réel risque de disparition du métier. Historiquement engagés pour la défense des droits des photographes, notamment via notre galerie en ligne Diversions, nous avons accompagné l’ADAGP pour concevoir une campagne de mobilisation pour la photographie française : « Une photo, ça se paie ». L’idée est de mettre en lumière le manque de valorisation du travail des photographes, par le biais de citations entendues au sein des différentes structures qui interagissent avec le milieu photographique. Lancée à l’occasion des Rencontres d’Arles, cette campagne entend faire réfléchir et mobiliser, avec une pointe d’humour, et rappeler à toutes et à tous, que derrière une photo, il y a un talent qui a de la valeur. Un mouvement lancé par l’ADAGP et soutenu par la Saif, l’UPP, Diagonal, FrancePhotoBook, Les Filles de la photo et le CLAP, à retrouver sur les réseaux sociaux @ADAGP. Un grand merci à : Alys Thomas, Marion Barat, Vincent Ferrané, Yohanne Lamoulère, William Daniels, Alexis Pazoumian, Julien Pébrel, Alice Jacquemin, Arthur Crestani et Ella Bats pour leur aide, leur soutien et leurs images qui nous ont permis de réaliser cette campagne.

01_ADAGP
02_ADAGP
02_ADAGP_THUMB_CARRE
03_ADAGP
08_ADAGP_IMG